to top

Spiritualité et «Leadership»

Comment ne pas évoluer dans un cheminement aussi riche et intense que celui de l’entrepreneuriat? Quel contexte fertile au dépassement constant de soi, à la découverte de ses capacités, à l’épanouissement professionnel et personnel! C’est vrai, l’entrepreneur est constamment confronté à ses peurs, dont ses plus grandes sont sans doute la peur de la faillite et de l’échec. Dans le présent article je vais vous démontrer de quelle manière la spiritualité s’exprime dans un contexte d’entrepreneuriat.

Je tiens par contre à préciser que la notion de spiritualité telle que je l’entends, se rapporte d’un point de vue philosophique, à l’opposition de l’intériorité et de l’extériorité, à la quête de sens et d’espoir ainsi que les démarches qui s’y rattachent, plus précisément le développement personnel.

Vous êtes le prophète de votre entreprise

En affaires, la rationalité a certainement sa place pour prendre des décisions basées sur des faits et prendre des actions selon des programmes précis. Les finances sont des faits observables avec lesquels il faut savoir composer, comme le solde de notre compte en banque qui est bien réel et non imaginé! Pourtant, et je crois que ceci est particulièrement vrai en entrepreneuriat, il y a une part de spiritualité qui doit s’articuler sous différentes formes pour entretenir et bâtir le rêve de l’entrepreneur. Ce rêve sera ensuite converti en vision à partir de laquelle le fondateur entamera un parcours des plus imprévisibles pour atteindre ses objectifs.

Cette vision est une image projetée et puis concrétisée depuis son esprit, dans le monde réel. L’entrepreneur doit pouvoir planifier son exécution à partir d’une simple vision des choses, puis guider les gens qui l’accompagneront dans sa démarche. Ceci repose sur une confiance absolue dans le fait que le rêve est réalisable et sera réalisé. Mis à part la parole et la conviction de l’instigateur du rêve, quelle preuve détenons-nous de la réelle possibilité de sa concrétisation? Pourtant, on choisit de le suivre et de se laisser guider par l’entrepreneur, le prophète qui nous raconte l’avenir de son entreprise, telle qu’il la perçoit et on le croit, car il y croit.

<

Avoir la foi

En effet, quand on se lance en affaires, surtout sans parachute financier, peut-être même sans expérience du domaine dans lequel on s’aventure (comme moi 😊), on doit posséder la foi croyance profonde que ça peut marcher. Cette croyance n’est pas rationnelle ou fondée sur des faits concrets ou des statistiques. Et même si on a la chance d’avoir un entourage qui croit en nous ou si on a vécu des succès en affaires dans le passé, cela n’offre aucune garantie pour le présent. Pourtant, cette croyance, fondée sur l’espoir et le désir de réussir ce qui est entrepris, c’est le carburant qui va alimenter le trajet de l’idée à l’action.

Certes, démarrer une entreprise demande beaucoup de sacrifices au niveau personnel et un déploiement titanesque de ressources psychologiques, sachant qu’à maintes reprises, on aura l’impression de frapper un mur en cours de route. Donc face à autant d’obstacles, il est facile de baisser les bras et d’avoir le goût d’abandonner. C’est à ce moment que l’entrepreneur doit apprendre à entretenir et nourrir cette foi, les bons coups aidant, il ne peut se laisser déstabiliser par les moins bons coups. Ceux qui y arriveront, pourront atteindre leurs objectifs et réaliser leurs rêves.

Les épreuves qui font grandir

On parle souvent de résilience ou de ténacité en observant le résultat qui prend racine de la voix intérieure, dans une foi inébranlable que nous allons arriver à nos fins, un jour. À chaque découragement, nous devons à nouveau puiser dans cette foi, cette confiance d’avoir l’énergie et les ressources pour relever chaque nouveau défi. Et cette voix, on espère qu’elle sera toujours là pour nous donner l’impulsion de survie entrepreneuriale.

Avec l’expérience et les années qui passent, l’entrepreneur va continuer à devoir faire face à des obstacles, cela n’arrive pas seulement aux débuts, et les épreuves et enjeux peuvent être encore plus importants puisque l’entreprise a maintenant plus d’envergure. Toutefois, tant que l’entrepreneur peut puiser dans cette foi qui l’a porté dans ses départs houleux, il sera en mesure de naviguer dans les eaux troubles. Le jour où il n’aura plus la foi, ou elle commencera à faiblir, les effets sur son entreprise se feront rapidement ressentir et son leadership faiblira graduellement.

L’intuition ou la créativité inspirée

Les entrepreneurs doivent toujours faire preuve de créativité, que ce soit pour la résolution de problème, le marketing, la création ou l’innovation de produits. Ceux qui pensent que les bonnes idées d’un entrepreneur sont en lien avec la chance se trompent. Ce n’est pas une loterie ou un jeu de hasard. Les intuitions d’un entrepreneur sont l’expression d’une réflexion profonde, d’une passion et d’un désir de faire une différence qui sont la source de grandes idées en affaires.

Les entrepreneurs à succès (là je ne parle pas juste des Bill Gates de ce monde, je parle de ceux qui réussissent en affaires selon leur propres termes) ne sont pas plus chanceux que les autres gens dans la société. Ils ont imaginé et créée leur réalité et ils ont matérialisé leurs rêves. Ils ont écouté la voix intérieure qui leur disait de foncer, de ne pas abandonner, coûte que coûte. Et le succès leur a donné raison, en retour, ils se sont investis corps et âme pour réaliser leur mission entrepreneuriale. Ils ont continué d’y croire, ils ont continué à se renouveler, à s’adapter, à se questionner et à bâtir. Leur créativité est tirée d’une source inépuisable, renouvelée par cette réflexion profonde, cette passion et la volonté de continuer à faire une différence. Donc, l’essence même des idées est toujours alimentée par la même source.

Trouver sa raison d’être pour contribuer à la société

Qui ne veut pas avoir le sentiment de contribuer activement au monde qui nous entoure? L’intention qui est derrière tout projet d’entreprise doit être portée par une vision qui se matérialise dans les actions quotidiennes de l’entreprise, pour le bien de tous. J’ai déjà lu quelque part que l’entrepreneur est celui qui veut avoir un impact positif dans la vie des gens. Ainsi, un leadership investi d’une vocation aussi noble saura inspirer et sera également une source de motivation inépuisable puisqu’elle prend racine dans un but qui est plus que noble. Et vous, comment comptez-vous faire une différence?

Leave a Comment